:: Registre :: Inscription Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maxime Chevalier

avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 22/03/2018
Lun 2 Avr - 14:23

Maxime Chevalier

La plus grande aventure c'est la vie.

âge & date de naissance : 13 ans & 15 avril
métier : Collégienne
nationalité / origine : Française
situation financière : Moyenne
situation familiale : Fille unique, vit avec son père
groupe : Enfants malades
avatar : Protagoniste féminin de Pokémon Sun & Moon
Comment vit-elle l'isolement ?
Maxime n'a pas vraiment eu le temps de prendre conscience de l'isolement, rapidement elle est tombée malade. Dans sa nouvelle situation, elle ne ressent pas tant que cela les contraintes que l'isolement de la ville engendre, mais elle doit bien avouer que ne pas pouvoir communiquer avec l'extérieur est difficile pour elle qui appelait régulièrement sa mère et sa grand-mère.

Si enfant malade, comment vit-elle sa nouvelle condition ?
Elle n'est pas fan de l'idée, mais l'accepte. De toute façon elle a rapidement comprit qu'elle n'aurait pas le choix. Elle cherche donc à trouver toutes les limites de cette condition, jusqu'où les autres ne peuvent pas l'entendre ou la voir ? Cela l'obsède car elle souhaite par tous les moyens rassurer son père. Maxime veut qu'il sache qu'elle va bien et qu'elle est toujours là avec lui.
Physique
Avec des airs de garçon manqué, Maxime reste une fille qui aime les fleurs, les froufrous et les robes. Seulement, pour elle qui est petite et qui passe son temps à l'extérieur à crapahuter, grimper, courir, bref à se dépenser, il est plus simple d'être en pantalon avec une bonne paire de basket. Ses cheveux sont aussi fait en fonction de ce tempérament hyperactif : coupé en un carré court juste au dessus des épaules. Bien plus pratique pour le sport, pas de risque de se les coincer quelque part. Son corps ne semble pas très développé : il serait facile de la prendre pour un garçon si elle ne se féminisait pas un peu et si ses cheveux étaient plus court, mais ce ne sont pas ses préoccupations, elle n'a que faire de cette question. D'autant plus qu'elle se moque du maquillage qui est un artifice bien contraignant à ses yeux. Ses amies avaient déjà essayé de l'initier, mais le mascara gratte et on n'a plus le droit de toucher à ses yeux après. Le rouge à lèvre n'est pas confortable, surtout que si on y touche cela risque de déborder et qu'il faut faire des retouches après le repas... Trop d'effort pour peu de chose à ses yeux.

Cependant elle complexe bien sur un point : sa petite taille. Alors que la plus part de ses amies sont autour du mètre cinquante/cinquante cinq, elle traîne sur le mètre quarante-six. Cela la gêne car les gens la prennent pour plus jeune, car elle se sent encore plus étouffée dans la foule, car ce n'est pas normale d'être aussi petite. Généralement, son entourage essaye de la rassurer en prenant comme point de comparaison sa mère qui ne fait qu'un mètre cinquante-sept, mais les complexes ont la vie dur...

En dehors de cela, Maxime est une caucasienne française tout ce qu'il y a de plus simple : des yeux marrons, des cheveux de la même teinte avec quelques reflets roux lorsque les beaux jours se montrent. En été sa peau claire aura tendance à prendre un petit hale dû à une surexposition au soleil, mais rien de très prononcé pour faire une grande différence avec le reste de l'année.

Caractère
Très rapidement elle a été diagnostiqué hyperactive. Elle a la bougeotte, adore courir partout, grimper, sauter, se dépenser. Maxime n'a jamais été le genre d'enfant à rester sagement à sa place. Quand bien même elle arrive à rester assise devant un bureau, si on regarde en dessous, on remarquera que ses jambes se balancent sans cesse d'avant en arrière. Même son cerveau est toujours en ébullition, à la recherche de quelque chose à faire, d'une solution à un problème. Définitivement, Maxime ne sait pas rester calme et en place. Mais étrangement, elle n'aime pas être entourée par la foule, elle préfère être seule ou avec peu de personne. Elle a dû mal à gérer quand il y a trop de monde, que ses déplacements sont entravés, mais aussi, elle a une peur bleue de se faire écraser, voir même oublier. Elle est petite, dans une masse importante on pourrait facilement la perdre.

À côté de ça, c'est une enfant rêveuse, qui a toujours la tête dans les nuages. Elle adore s'inventer des aventures, des histoires, des univers et c'est peut-être un peu parce que son père est écrivain. Il lui a partagé son goût des histoires et des aventures, au point qu'elle a décidé d'en vivre une tous les jours. Parfois elle pourra être une princesse guerrière, puis le lendemain une exploratrice perdue en mer. C'est aussi un peu de là que lui vient son image de garçon manqué : non elle n'aime pas jouer à la dînette et à la poupée, elle préfère de loin partir à la chasse aux Pokémons et combattre des dragons féroces pour sauver la veuve et l'orphelin. D'ailleurs en ce moment elle vit une vrai aventure et si cela peut parfois être effrayant, c'est quelque chose de stimulant. Quand elle reviendra, elle pourra raconter tant de chose à son père et ainsi l'aider à écrire sa nouvelle histoire. Vous ne rêvez pas, Maxime est persuadée qu'elle rentrera. C'est le genre d'enfant qui, lorsqu'il a une idée en tête n'en démodera pas, qu'importe si cette idée est mauvaise ou non. C'est son idée et elle la garde, allant jusqu'au bout de celle-ci.

C'est aussi une enfant unique qui a eu l'habitude d'avoir l'amour de ses parents pour elle, mais qui n'a jamais cherché à se faire des amis. Ayant grandit seule, elle a toujours apprit à s'amuser de son côté, lui donnant un aspect assez solitaire. Pour autant elle ne rejette pas l'amitié, au contraire, elle apprécie ses amis, mais parfois elle a besoin d'être seule pour se retrouver dans son petit monde, celui qu'elle n'a pas besoin de partager. La plus part du temps c'est les autres qui viennent vers elle et elle s'ouvrira petit à petit. Les rares exceptions peuvent se compter sur les doigts d'une main et celle-ci arrive quand elle se sent abandonnée, qu'elle a besoin de réconfort, d'attention. Dans ces moments-là elle va maladroitement vers les autres et essaye d'avoir leur amour pour elle, si elle peut l'avoir en exclusivité cela est encore mieux. En effet, en ayant peu d'amie, Maxime est jalouse et a du mal à partager l'amour de ses proches avec d'autre. Cependant, elle a été élevé dans l'amour et le respect des autres, alors elle aura beaucoup de difficultés à trahir ou à blesser qui que ce soit. Si elle se rend compte que sa jalousie vous blesse, alors elle s'excusera et essayera de ne pas la montrer afin de ne plus vous blesser.
Histoire
On est parti un soir après l'école. Papa m'a fait monter dans la voiture qui était pleine de nos affaires : il y avait mes peluches, mes habits, ma collection Pokémon et il y avait toutes ses affaires d'écrivains. Son visage était si complexe a ce moment-là, rempli de tristesse, mais aussi de colère. Je n'ai pas osé lui demander où est-ce qu'on allait, ni pourquoi maman n'était pas avec nous. On est juste partie comme ça, sans rien dire à personne, un peu comme des voleurs. Pendant des heures nous avons roulés et au fur et à mesure papa s'ouvrait à moi, chantant le générique de Pokémon ensemble, me demandant régulièrement si je trouvais des Pokémon sur la route. Il me faisait oublier qu'on était partie sans que je sache pourquoi et je crois qu'il en oubliait lui-même la raison.

Quand nous sommes arrivés dans ce village de montagne, papa m'a expliqué que nous vivrons ici pour un petit moment, dans un hôtel. J'allais protesté, lui demandant pourquoi tout d'un coup, sans maman et surtout au beau milieu de l'année scolaire, mais il ne m'a pas laissé parler.

- Maxime, écoute... Je sais que c'est un peu brutal et imprévue, mais c'est comme ça. Ne t'inquiète pas pour les cours : tu feras l'école à la maison.
- Et maman ?
- C'est compliqué.
- Maman ?
- Elle est très malade.
- Pourquoi on est pas avec elle alors ?
- Elle ne l'a pas souhaité.
- Et si moi je voulais rester avec elle ?
- Et bien tu écoute ce que te dises les grandes personnes ! Arrêtes avec tes caprices ! Cela est déjà assez difficile à gérer.
- Je vous déteste !
 

Nous venions à peine d'arriver que nous nous disputions déjà. Moi j'avais pris la fuite pour explorer la ville et ses alentours. Je ne voulais pas rester avec mon père que je trouvais si égoïste à cet instant. C'est à ce moment-là que j'ai rencontré celui qui est devenu mon meilleur ami : Martin.

Rapidement une routine s'est installée : le matin je travaillais mes cours et l'après-midi j'étais libre de faire ce que je voulais pendant que papa essayait de travailler sur son roman. Je voyais bien qu'il n'y arrivait pas : était-ce à cause de maman ? Je ne savais pas trop quoi faire pour l'aider alors j'essayais de contenir ma colère et d'être là pour lui. En quelque sorte nous faisions déjà le deuil d'une personne dont les jours étaient comptés. Parfois l'après-midi j'allais dans la montagne et essayais de joindre maman au téléphone. Elle me disait être chez mamie, qu'elle était heureuse de savoir que je m'étais faite des amis et que je lui manquais aussi terriblement. Une fois je lui avais demandé pourquoi on ne pouvait pas rester avec elle, elle m'avait simplement dit qu'elle était trop faible, qu'elle ne voulait pas nous imposer cela. Moi je trouvais sa décision injuste, mais qu'est-ce que je pouvais faire ? C'était les grandes personnes qui prenaient les décisions.

Cela faisait un peu plus d'un mois qu'on s'était installés à Horlà-sur-eau et l'été approchait à grand pas pour mon plus grand plaisir ! Cependant la météo ne cessait de se dégrader, m'empêchant d'explorer la forêt et les montagnes avec Martin comme je le souhaitais. Nous devions rester à l'intérieur pour ne pas nous faire arroser par la pluie ou surprendre par de violents orages. Puis les rues sont devenues impraticable, la vallée inondée, saccageant la ville basse. Impossible de contacter l'extérieur : les réseaux téléphoniques ne fonctionnaient plus. Je n'avais plus aucun moyen d'avoir des nouvelles de maman ni de mes anciens amis. Pour couronner le tout je me sentais fiévreuse. Deux jours que nous étions isolés et je me sentais déjà mal. Avec papa on pensait que j'avais dû attraper un simple rhume à force de n'en faire qu'à ma tête et de sortir de l'hôtel pour aller rejoindre mes amis. Mais ce soir-là quand je me suis endormis j'avais le pré-sentiment qu'au réveil rien ne serait plus pareille. J'avais mis ça sur l'inquiétude de la maladie de maman ; j'étais bien loin de la vérité... Lorsque je me suis réveillée, j'étais en pyjama à l'extérieur de ma chambre et impossible d'y rentrer. Je me prenais à chaque fois une décharge électrique. Alors j'ai voulu entrer dans celle de papa et il n'y a eu aucun problème. Pourtant quand je suis rentrée, il ne semblait pas me voir ni m'entendre. J'avais beau l'appeler rien ne se passait. Il était peut-être plongé dans son univers, si profondément qu'il n'avait plus conscience de la réalité. Je sais que cela lui arrivé parfois. Alors je suis descendue voir la concierge, mais ce fut le même résultat : c'était comme si je n'étais pas là. Puis soudain je réalisais que je ne me sentais plus fiévreuse ni-même fatigué. Je n'avais ni soif, ni faim. C'était étrange, moi qui avait toujours soif après le réveil...

Au fil de la journée et des suivantes j'ai compris une chose : personne ne me voit, personne ne m'entend hormis d'autres enfants qui sont dans la même situation. Au bout de deux jours j'ai pu entrer dans la chambre : mon corps n'y était plus et papa semblait de plus en plus effondré. J'ai essayé de lui dire que j'étais-là en écrivain avec sa machine à écrire. Au début il se croyait fou, puis je ne sais pas ce qui l'a poussé à me croire, mais depuis nous échangeons comme cela. Si je passe pas mal de temps avec lui, je vadrouille pas mal en ville pour essayer de comprendre ce qui nous arrive et quelles sont les limites et les possibilités offertes par notre état.

Je suis aussi inquiète pour Martin... Je n'ai pas réussi à rentrer en contact avec lui et son petit frère Lucas est avec moi. J'ai décidé de faire tout ce que je pouvais pour le protéger ! Je dois bien cela à mon meilleur ami.

piou, votre administratrice. Je serais là le plus souvent possible, autant pour le rp que pour la gestion du forum. Sinon je suis de base graphiste, mais j'ai un grand amour pour l'écriture et la lecture Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SEULS & PERDUS :: Registre :: Inscription-
Sauter vers: